Google : Ce Qui Change Avec Bert, Son Nouvel Algorithme Majeur

Par SDW

Adieu Pingouin, Panda, Colibri, Fred, Pigeon, Florida, voici BERT, le nouvel algorithme de Google. Son impact sur les résultats de recherche serait « important » selon les dires de Maître Google.

De quoi, normalement, mettre en émoi, les référenceurs web, mais ils en ont vu d’autres ! Voici ce qu’il faut savoir sur BERT, ou plutôt sur le « Bidirectional Encoder Representations from Transformers » (tout un programme). Cette mise à jour serait la plus profonde des 60 derniers mois et elle serait, à cette heure, uniquement effective aux Etats-Unis (le NewYork Times pourrait en parler), donc pas encore en Europe. 

Sans doute une question de quelques semaines, le temps que Google puisse collecter les données puis, surtout, les traiter. Comme toujours, le but de Google est de répondre/analyser/comprendre du mieux possible une requête, ou comme de plus en plus souvent, une question. IA et RankBrain aux premières loges.

Selon les premières rumeurs, cette mise à jour ne toucherait « que » 12 à 15% des résultats. Plus précisément, ce sont les recherches longues (plus de 3 mots, aussi appelées longues traînes) et plutôt « hors des sentiers battus » qui seraient ciblées. Egalement, cette mise à jour a pour but prétendu d’améliorer les recherches vocales dont le nombre continue de croître. 

Comme toujours, les grands manitous de Google ne communiquent jamais clairement, même si cela nous était d’une (petite) aide, nous les référenceurs web!

Prise de pouvoir de la « recherche orale » ?

Comme signalé plus haut, Google réalise un focus grandissant sur les recherches vocales. Celles-ci ont la particularité d’être plus longues que celle écrites, la compréhension de leur aspect « naturel » est donc (mot-)clé. 

BERT pourrait donc toucher, en premier lieu, les sites de niche, à savoir ceux ne vendant qu’un certain type de produits/gammes/univers.

Quelles actions mener sur son site web ?

Le plus important reste, et de loin, le contenu. Même si la popularité d’un site web est essentielle (via les fameux backlinks), tout comme sa vitesse de chargement, le contenu est l’élément numéro 1 lié à la requête de l’internaute, non?

En ce sens, je vous recommande clairement de poursuivre vos efforts en créant des contenus précis, détaillés, hiérarchisés et faciles à lire. En se mettant à la place de l’internaute, tout vous apparaîtra plus simple lors de la rédaction de vos contenus, vraiment. Penser le contenu pour plaire uniquement à Google est une époque (presque) révolue à l’heure des recherches vocales. 

<<< A lire également : Recherche Vocale : Les Enjeux Du Référencement 2.0 >>>

Autre point-clé : Optez sans hésiter pour des contenus longs (plus de 2000 mots – sans bla-bla, que des données pertinentes) afin que Google estime qu’il s’agit d’une référence.

La sémantique de votre site web est la pierre angulaire d’une hausse significative de vos visiteurs organiques (et donc des sacro-saints leads). En somme, le référencement web connaît une nouvelle mue, mais celle-ci reste en cohérence avec les besoins de l’internaute, donc pas/peu de surprise (versus les mises à jour Pingouin ou Panda qui furent des Armageddon algorithmiques !).

Pensez à vos visiteurs, pas aux robots de Google !